Pour cette année nous avons monté deux stands pour la Métropole de Grenoble.

Le premier est un espace de 72m2 scinder en quatre parties :

  • La cuisine, qui est une reconstitution, accueillant des poubelles de tris et un bioseau (petit seau collecteur des déchets alimentaires).
  • Une réserve, espace privé.
  • Le jardin, avec un composteur, quelques fleurs, un potager et des plantes.
  • La rue, où est déposé un bac marron qui permet la collecte par camion benne.

Le stand doit être éco-conçu à 90% minimum, les matériaux et objets utilisés doivent venir du réemploi et d’une provision locale. Les matériaux utilisés pour le stand seront ensuite recyclés à la fin de l’événement.

L’idée est de montrer aux visiteurs du salon, comment réorganiser sa cuisine avec les nouveaux bacs de tri, apprendre à bien trier ses déchets et favoriser davantage le réemploi des objets dont l’on se sert plus.


Le second stand visait une autre thématique, il s’agissait d’un stand sur la Prime Air Bois. L’éco-conception du stand était la même que vu ci-dessus.

En hiver, le chauffage au bois contribue fortement à la pollution de l’air par les particules fines : il peut représenter jusqu’à 75% des émissions de particules fines en pic de pollution hivernal et environ 55% toute l’année en moyenne.

Pour améliorer la qualité de l’air, Grenoble-Alpes Métropole vous aide à renouveler votre appareil de chauffage au bois individuel avec la Prime Air bois. En vous équipant d’un matériel de chauffage récent et performant, vous émettez moins de pollution et faites des économies de bois grâce au meilleur rendement de votre nouvel appareil.

La Prime Air Bois se présente comme une « prime à la casse » : vous vous engagez à remplacer votre ancien appareil par un nouveau doté du label « flamme verte 7 étoiles », en échange de quoi la Métropole vous verse une prime de 1600 € (ou 2000 € selon les ressources du foyer).